Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 21:09
Voilà, maintenant 2 ans, que court au bord de l'eau un bruit sur une technique qui permet de faire de gros scores. Il est vrai que lors de concours Gerardix, certains pêcheurs etaient au dessus des autres grâce à cette petite astuce. Rien de tel pour affûter ma curiosité.

Quelle ligne, quel flotteur, quel montage quoi !!!


D'ou d'abord, j'ai trouvé plusieurs montages de-ci de-la, après plusieurs discussions avec des experts, j'ai trouvé ce montage qui me parait le plus efficace.


Des pâtes, oui mais des pâtes comment dit ?


Après la question du montage, il fallait trouver la bonne recette pour la fameuse pâte !!!
Pas facile de trouver des produits adaptés ou des recettes quand il y a peu d'informations
sur cette manière de pêcher. là encore internet m'a bien aidé mais l'experimentation reste le meilleur moyen d'arriver à la bonne texture. j'ai donc utilisé des pellets de Ø2mm et Ø6 mm suivant l'arôme puis je les ai recouvert d'eau chaude. Après 20 minutes, les pellets sont détrempés, il ne reste plus qu'à les malaxer pour les transfomer en pâte mais attention, s'il y a trop d'eau, c'est quasi irrecuperable. La texture doit ressembler à de la pâte à modeler.

De la théorie à la pratique, il y a souvent un fossé


Une fois au bord de l'eau, canne montée, j'ai bien sondé mon coup, de maniére à avoir un flotteur régle pil poil au ras de la base l'antenne car une partie de la technique repose sur cette étape, le poids de la boulette fait couler le flotteur jusqu'à mi-hauteur de l'antenne. Le fond de l'étang n'étant jamais bien plat, il faut trouver le bon coup ou l'antenne sera bien positionnée, C'est là que votre recette de pâte doit être parfaite car si vous déplacez votre ligne et que votre boulette tombe, il ne vous reste plus qu'à recommencer.
Plusieurs méthodes permettent de déposer sa ligne en toute sécurité, soit en utilisant une coupelle soit en utilisant un serflex sur le scion, à vous de voir, les 2 sont valables.

Me voilà donc, au bord de l'eau pour faire mon petit essai. la ligne est en place, la banniere tendue, le flotteur coule doucement puis s'enfonce sans jamais remonté, ferrage, travail du poisson canne basse, épuisetage, c'est bon j'ai mon premier poisson. je repars pour un tour, bingo, c'est reparti. je finirais ma séance d'essai avec 7 poissons en 2 heures, de quoi être satisfait.

En conclusion, je suis convaincu que cette technique est très efficace cependant je n'ai pas assez de recule pour en connaitre toutes les subtilitées mais je sais maintenant que j'ai une ligne en plus à mes kits.

Partager cet article

Published by Ozielf - dans Pêche au coup
commenter cet article

commentaires

kpo 20/10/2009


Bravo Fabrice .. c'est quasi tout là et ça ouvre les portes à beaucoup de monde avec une nouvelle technique .. je ferais un topo aussi MAIS après le finale .. encore bravo !!


pierre 29/09/2011


merci pour vos renseignement